Les consultations pour enfants

Psychothérapies enfants en Essonne

La souffrance ressentie par les enfants ne trouve généralement pas la même voie d'expression que celle des adultes. En effet, les adolescents et les adultes disposent plus aisément du langage, ce qui est moins le cas des enfants. Ces derniers trouvent alors d'autres moyens d'exprimer leur mal-être : comportements agressifs à l'école ou en famille, difficultés scolaires, colères terribles, difficulté à trouver le sommeil, énurésie, hyper-activité constante...

 

Les enfants usent de tout ces signaux d'alarme pour signifier à leur entourage que quelque chose ne va pas, et pour manifester leur souffrance. Lorsque les parents, la maitresse, ou la famille proche se rendent compte de ces signes, il s'agit alors de les prendre au sérieux et de faire le nécessaire. Et parfois, cela implique d'envisager la rencontre avec un psychologue afin de commencer une psychothérapie, après en avoir parlé à l'enfant.

 

Quel que soit l'âge de l'enfant, une rencontre aura lieu avec au moins un des deux parents, idéalement les deux. Si l'un des deux parents ne peut absolument pas venir aux consultations, le parent présent devra impérativement recueillir le consentement oral du parent absent. Il est également indispensable que l'enfant soit d'accord avec l'idée d'aller rencontrer un psychologue. C'est une condition sine qua none au commencement de tout travail psychothérapeutique avec un enfant.

 

En fonction de l'âge de l'enfant et surtout de sa problématique, je lui propose quand le moment est opportun de venir seul à la consultation, laissant son ou ses parents dans la salle d'attente. Cette étape n'est pas nécessairement indispensable mais permet souvent d'insuffler une dynamique autre dans la psychothérapie.

 

Le déroulement de la psychothérapie est quant à lui dépendant de facteurs innombrables : il y a autant de chemins possibles que d'enfants existants. Chaque enfant, à son rythme, au travers de la parole, du jeu ou du dessin, avancera afin de laisser advenir sa subjectivité : d'abord pour comprendre et reconnaître sa souffrance, puis pour progressivement abandonner les symptômes et comportements problématiques qui l'auront mené au cabinet au début.

 

Il peut être parfois impératif que l'adulte commence lui-même une psychothérapie, surtout dans les cas où l'enfant se trouve être en grande souffrance. Bien évidemment ces questions sont décidées au cas par cas.

 

Alexis Pochez

Psychothérapeute enfants

Evry-Courcouronnes

 

 

Publications connexes aux consultations enfant :

L'enfant et le dessin

Le dessin est un outil très précieux dans le travail psychothérapique avec les enfants. En effet, ceux-ci ne disposent pas d'autant d'aisance avec le langage qu'avec les adultes, et ce moyen d'accès à leur monde intérieur est tout à fait intéressant...