Consultations

Psychothérapies et psychanalyses en Essonne

Combien de temps dure une séance ?

Il n'y a pas véritablement de durée définie à l'avance : cela dépend du moment, de la problématique, de l'état de la personne... Il est impossible de généraliser. En effet, la durée d'une séance ne signifie pas grand chose : c'est le contenu de celle-ci qui doit primer. En revanche, la première séance dure au moins trente minutes.

 

À quel rythme ?

Le rythme des séances se discute au cours de la première rencontre. Pour ma part, je pense qu'une fois par semaine constitue un minimum, en appliquant si nécessaire le principe de la consultation publique. Il est également possible qu'il soit décidé un rythme plus soutenu, comme deux à trois fois par semaine ; là encore cette question sera traitée au cas par cas en fonction de la situation et de la demande de chacun.

 

Jusqu'à quand ? Combien de temps dure une psychothérapie ?

Il n'y a pas de durée déterminée à l'avance ; lorsque le patient souhaite ne plus venir, il lui revient de le signaler à son psychothérapeute pour qu'ils puissent examiner ensemble ce qui sous-tend cette volonté. Cela arrive généralement naturellement lorsque la souffrance et les demandes qui étaient là au début finissent par disparaitre au fil de la psychothérapie ou de la psychanalyse.

 

Psychothérapie ou psychanalyse ?

Une psychothérapie se déroule en face à face, c'est dans cette position que les séances ont lieu au début. La psychanalyse a lieu allongé sur un divan. La psychanalyse est une voie possible, mais non obligatoire, et pas toujours nécessaire, qui s'ouvre parfois dans le cours d'une psychothérapie. Le travail accompli est différent, mais cette différence ne peut être objectivée et résumée en quelques mots ici, puisqu'elle s'expérimente de manière différente chez tout un chacun.

 

Pour plus d'informations n'hésitez pas à m'appeler au 06.48.13.65.33

A. Pochez

Psychologue psychothérapeute à Evry-Courcouronnes

Adolescents

L'adolescence est une période compliquée, faite de transitions et de bouleversements. Il arrive parfois que celle-ci amène sont lot de souffrance et que l'adolescent puisse nécessiter l'aide d'un professionnel.

Adultes

Symptômes, mal-être, difficultés devant certaines situations ou à prendre des décisions : tout ces motifs constituent un bon point de départ pour entreprendre une psychothérapie ou une psychanalyse.

Enfants

Les consultations avec les enfants débutent bien souvent grâce aux parents, témoins directs de la souffrance que peuvent parfois éprouver leurs enfants.


Vous pouvez également consulter mes articles pour en savoir plus sur certaines problématiques, sur ma pratique en libéral ou anciennement à l'hôpital psychiatrique.