Faire une psychanalyse à Maisons-Alfort

Quel cadre ? Quels objectifs ? à Maisons-Alfort 94700

La définition freudienne de la psychanalyse peut-être déclinée selon trois modalités : 

 

C'est d'abord un procédé d'investigation : avant d'être une théorie, la psychanalyse est une méthode d'exploration des processus psychiques conscients et inconscients. Ce procédé d'investigation suppose une technique qui lui est propre.

 

C'est ensuite une méthode de traitement des symptômes : la psychanalyse peut être qualifiée comme étant une forme de psychothérapie, un moyen de venir en aide aux malades, une méthode de traitement visant à apaiser la souffrance.

 

Enfin, c'est une théorie de l'appareil psychique humain, qui se construit principalement autour d'une pratique. Il existe différents courants, mais ils se fondent tous sur l'existence de l'inconscient. La théorie est essentielle mais n'est pas guide aveugle de la praxis, qui doit être réinventée jour après jour, patient après patient, séance après séance.

 

 

 

Qu’il soit question de problématiques psychiques, corporelles, ou organiques, la traversée d'une psychanalyse est possible pour toute personne désireuse de s’en sortir et d’apaiser la souffrance. Lorsqu'elle est traversée, terminée, que la souffrance n'est plus, cela induit un apaisement durable, et une existence satisfaisante.

 

 

La règle fondamentale en psychanalyse est l’association libre. Le psychanalysant est invité à dire tout ce qui lui vient à l’esprit, le plus simplement possible, sans juger ou pratiquer la censure, même si les pensées peuvent sembler inintéressantes, honteuses, ou trop banale. C’est par cette voie que, séance après séance, le psychanalysant en apprend plus sur lui-même et sur ce qui le fait souffrir. Cette règle essentielle, accompagnée bien sûr d’autres procédés propres à la technique psychanalytique, permet ainsi de lever le voile sur ce qui était jusqu'alors refoulé. 

 

 

Dans cette perspective, le psychanalyste doit installer un cadre de travail qui facilite l'association libre. Cela permettra au psychanalysant de surmonter les résistances et à construire peu à peu un savoir sur lui-même. Ce cadre de travail s'appuie sur un certain nombre de règles comme la neutralité, une totale confidentialité, et les interventions du psychanalyste qui doivent toujours être justifiées cliniquement. Ces interventions ont pour visée de pousser la cure du patient vers l'avant, qu'il soit en face à face (psychothérapie) ou sur le divan (psychanalyse). Le psychanalyste se doit d'être garant du cadre de par sa formation, passée et présente, ainsi que de sa propre psychanalyse personnelle.

 

 

Aucune magie, aucun artifice du côté du psychanalyste : il n'est pas là pour donner des réponses toutes faites ou pour conseiller. C'est avant toute chose un travail d'écoute. Son rôle est de faire en sorte que la cure du patient puisse avancer dans la bonne direction, afin que le patient puisse construire sa vérité et trouver un apaisement durable. Pas question en commençant une psychanalyse de devenir quelqu’un autre ! Il s'agira tout simplement de se réconcilier avec soi-même.

 

 

 

Impossible de savoir à l'avance combien de temps dure une psychanalyse :  elle peut se dérouler sur quelques mois, parfois pendant plusieurs années. La durée dépend de différentes caractéristiques intrinsèques à chaque être, tels que l'histoire personnelle, la nature de la souffrance initiale, le type de demande,  des plaintes, des résistances, mais aussi du rythme des séances et de l'engagement du patient avec lui-même.

 

 

 

Si vous désirez commencer une psychanalyse ou une psychothérapie à Maisons-Alfort ou dans le Val-de-Marne, n'hésitez pas à me contacter au 06.48.13.65.33.

 

Alexis Pochez

Psychothérapies & psychanalyses à Maisons-Alfort